Je vous avais parlé d'une boîte avec des photos et des cartes chez mon père dans cet article-là : jour de chine chez mon père et par ces derniers temps pluvieux, j'ai décidé de m'y replonger et voici un petit trésor qui ne doit pas rester enfermé dans sa  boîte.

Il s'agit d'une carte postale de Narbonneimg003.jpg

Jusqu'ici, rien d'extraordinaire.

Mais en lisant le contenu au dos, j'ai été assez touchée.img005.jpg

L'écriture est très belle et presque totalement lisible, je vous la "lis" :

"Narbonne le 29 avril 1915

Cher ami

Je vous envoi deux mots pour vous donnée de mes nouvel je panse que vous faite tous en bonne santée pour moi sa va bien est ma belssure me fait pas beaucoup soufrire je commense a marcher quoi que lon me le défent je pense que Albertine vous a parler de ma blessure jétait blessé le 14 a marcheville au pré des Eparge par une balle a la cheville du pied gauche le major ma ouvert la partie entre les deux trou maintenant sa ne forme plu qune plaie sa sera trot vite guérie car il faudra retourner au feu mes avant jirait vous dire bonjour car on me donne 7 jours pour aller voir notre famille mes je tacheraut toujours de rester le plus longtemps possible a l hopital car il fait meilleur que dan les tranchée Octave mavait envoyer une carte sur le front je nest pas pu lui faire réponse je nait pas son adresse je vous prie de me lenvoyer pour lui donnée de mes nouvel car maintenant jai le temps décrire je vous envoi une cordial poignée de main ainsi que vos enfants a le père Boinet votre tous dévoué Constant Tonnelier soldat au 330e infanterie

hopital Sévigné 11035 a Narbonne A..."

Pour la petite histoire, j'ai fait des recherches pour voir si son nom figuré sur un monument aux morts mais point de Constant Tonnelier...

Je vous laisse et vous souhaite une excellente journée

Retour à l'accueil